Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Ambidextre

L'Ambidextre

BD, Livre, Dessin, Peinture, Musique, Jeu Vidéo


Les sons du jour des invités de "L'Ambidextre"

Publié par Bernard Joustrate

Catégories : #LeSonduJour

Chaque jour L'Ambidextre sollicite un auteur, un dessinateur, un photographe, un chanteur, un compositeur, un beerpainter, un qui-mêle-un-peu-de-tout-ça-en-même-temps, bref, un qui n'est pas tout à fait ordinaire, et lui demande de nous faire partager ses goûts musicaux, et surtout de nous expliquer son choix. Vous retrouverez chaque contribution individuelle au fil de l'eau du blog, mais on a aussi prévu une rétrospective sur cette page. Ce qui nous plait bien, c'est la diversité des univers musicaux proposés. On espère que vous aussi y prendrez plaisir.

Alors, oui, vraiment : Enjoy. (C'est le but, en tout cas.)

-----------------------

3 mars 2020

Le son du jour, aujourd'hui, mardi, c'est celui de Laurent Cachard. On vous en a parlé en évoquant son livre, Aurelia Kreit, paru chez Le Réalgar-Editions. (On peut en lire un extrait en ligne)

Il nous explique son choix.

"En bon perecquien, je suis aussi enthousiaste que terrifié à l’idée de faire des listes (choisir, c’est éliminer), et à plus forte raison d’élire UN morceau parmi les milliers que je pourrais donner à entendre. De fait, mon choix se porte sur un morceau que peu connaîtront, le destin de l’auto-production et de la diffusion à la force du poignet. Fergessen, c’est une rencontre, d’abord, les voix mêlées de David et de Michaela, des guitares folk épileptiques sur les deux premiers albums, avant une mutation électro pour être là où personne ne les attend. N’empêche, dix ans après ou presque, « Nos palpitants » résonne toujours avec la même intensité, les allitérations servant un texte impeccable et ciselé, sur un crescendo musical épique qui crée le spectre du même nom. Lequel vous saisit et vous fait rendre gorge, d’émotion et de Beauté. On ne vit que pour retrouver de tels moments d’intensité et « Nos palpitants » est une chanson-totem, qui ponctue mon existence comme « le Cœur en croix » - il fallait que je la fasse - ou celle-ci, que je ne nommerai pas mais qui se termine par « Même s’il n’y a plus aucune chance, je sais qu’on essaiera encore. »

« Fergessen, c’est Dave Stewart qui aurait rencontré Annie Lennox ayant mangé une Aretha Franklin », écrivais-je de Fergessen, dans les premières lignes des milliers que je leur ai consacrées. « Sommes-nous seuls somnolents », rétorquent-ils? À chaque fois que je les écoute, je me sens bien vivant et partie d’un tout, au contraire."

 

 

Enjoy.

Page Facebook de Fergessen

 

-----------------------

2 mars 2020

Le son du jour, aujourd'hui, c'est le choix de Clotilde Bruneau, scénariste d'Hippolyte paru la semaine dernière chez Glénat, au cas où l'information vous aurait échappé... Si vous souhaitez la retrouver lors d'une dédicace, elle sera au festival de Quimperlé le 3 avril, et à la librairie Dialogues de Brest le 4. En mai, elle sera également présente le 16 à Atout Livre BD, 54 boulevard de Reuilly dans le 12e arrondissement de Paris. Sans oublier bien sûr Lyon, le vendredi 6 mars à librairie Glénat (La Part-Dieu).

Passons maintenant à son choix musical. Elle nous l'explique en quelques mots.

J’écoute énormément de musique. Quand j’écris, quand je cuisine, quand je prends le bus, et parfois, sans rien faire d’autre, juste concentrée sur les notes et l’émotion.

Max Richter, probablement l’un des musiciens les plus marquants de ma vie, parle de cette notion de concentration à travers une composition de huit heures, « Sleep », qu’il propose au public de venir écouter en dormant. Il est impossible d’être pleinement attentif pendant autant de temps, et c’est tant mieux ! Ce morceau est comme la vie : plein de moments où la musique nous emporte, mais aussi d’autres où elle est présente presque sans qu’on le sache.

En voici un extrait."

Enjoy.

Clotilde Bruneau précise en post-scriptum : "J'ajoute un lien vers Max Richter et ses musiciens qui parlent (en anglais, NDBJ) de la composition en question : https://www.youtube.com/watch?v=7W6W-kTZuUc"

-----------------------

1er mars 2020

Le son du jour, aujourd'hui, c'est celui de Carole Chaland, dessinatrice d'Hippolyte paru cette semaine chez Glénat.

Elle nous explique son choix.

Radiohead est un des très rares groupes dont j’apprécie la quasi-totalité des musiques, alors faire le choix d’une seule musique était assez difficile. C’est aussi un rare groupe où je m’attarde très peu sur les paroles car la musique suffit largement à m’emporter loin.

J'ai choisi le morceau « Jigsaw Falling into Place », un morceau relativement méconnu du grand public, et pourtant il mérite le détour pour son dynamisme, ses mélodies, son ambiance et le crescendo global du morceau… Ce morceau fait partie de mes musiques préférées, tout genre confondu.
J’adore l’ajout progressif des différents instruments et des différentes voix. C’est à la fois ambiant et très percutant. Je suis transportée par les vibrations et diverses sonorités des cordes et de la batterie.
J’aime énormément cette sensation de stress, d’oppression, de course poursuite dans la percussion… mais les voix restent tellement « aériennes » que j’ai paradoxalement l’impression d’être en plein rêve.
Enfin, je surkiffe le final à partir de 3 min quand le chanteur fredonne enfin "Jigsaw Falling into Place" et que ça se poursuit dans une course folle. C’est épique. J’en ai presque le souffle coupé à l’écoute. Je suis ultra fan de ce morceau, mais je ne sais pas s’il peut plaire à tous…

                                                                   Alors, qu’en pensez-vous ?  "

Enjoy.

________________________________________________________________________________

L'Ambidextre remercie Carole Chaland d'avoir bien voulu accepter d'inaugurer cette nouvelle formule du Son du jour. Désormais, chaque jour, dans la mesure du possible, nous publierons le son proposé par un auteur (auteur, dessinateur, écrivain, musicien, illustrateur, graphiste, beerpainter, etc.).

________________________________________________________________________________

Librairie Glénat CCR Part-Dieu / Oxygène, 12 Bvd Vivier Merle, Boutique B14A 69003 Lyon

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents